Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Resserrez vos rangs ! Un peu de solidarité entre vous, que diable !

Publié par The Algerian Speaker sur 9 Avril 2011, 13:49pm

Catégories : #Pousse avec eux : de HAKIM LAALAM(le soir d'Algéri

 
 

Par Hakim Laâlam  
Email : laalamh@yahoo.fr
Devant leur impuissance et leur incapacité à faire reculer les
troupes de Kadhafi, les insurgés libyens pourraient faire appel à
des…

… mercenaires étrangers !

C’est affligeant ! C’en est presque insultant pour ces pôvres ministres. Wallah que j’en viendrais presque à les plaindre. Personne ne les met au courant ni n’attire leur attention. Personne ! Et après, hein ? Après que se passet- il ? Ces responsables se ridiculisent. C’est pas bien tout ça ! Je plaide pour une plus grande solidarité gouvernementale et une meilleure circulation de l’information dans les couloirs du Palais et de ses différentes annexes. Il faut leur dire à ces ministres que ce n’est plus la peine d’annoncer que des grévistes de leur secteur vont être poursuivis en justice, que leurs heures passées en sit-in vont être défalquées de leur paie du mois ou que leur avancement va être gelé. Parce qu’après, on l’a vu, ça ne se passe jamais ainsi ! La justice saisie est finalement instruite de ne rien instruire. Les grévistes ne sont ni révoqués, ni sanctionnés de retraits de salaires, ni freinés dans leur carrière. Rien ! Rien de tout cela ! Dans de laconiques communiqués, le Palais désavoue ses ministres et accède par brassées entières aux revendications des manifestants. Alors, de grâce, faites-nous l’économie des discours musclés des ministres qui promettent des sanctions aux personnels de leurs secteurs. Ils sont peut-être ministres du système, mais ils n’en demeurent pas moins hommes et femmes dotés d’une sensibilité et d’une susceptibilité. Vous imaginez le fou rire de travailleurs qui entendraient leur ministre déclarer à l’avenir : «Votre grève est illégale ! Je vais vous traîner devant les tribunaux et vous le faire payer cher» ? Le four rire garanti dans les rangs des grévistes. La franche partie de «tapage de cuisses» sous les banderoles. Tenez ! Prenez cette grève des fonctionnaires des mairies qui commence demain dimanche. Je conseille amicalement à leur tutelle de ne pas faire appel à la justice ni aux DRH, les directeurs des ressources humaines, afin qu’ils enclenchent les sanctions. Même pas en rêve ! Un demi-million d’employés des APC en débrayage ? A la bonne heure ! Qu’ils envoient 1 000 d’entre eux, 2 000 s’ils veulent que ça aille plus vite, camper aux abords de la Présidence ou sous les platanes de la place des Martyrs et au bout de deux ou trois nuits à la belle étoile (et elle est très belle en ce mois d’avril printanier), vous verrez ! Leurs exigences seront satisfaites. Alors autant sauter l’épisode devenu ridiculement inutile des menaces et des saisines judiciaires. Hop ! Un stylo. Un chéquier et on s’allonge ! J’adoooooooore mon pays ! Ce qui ne m’empêche pas de fumer du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents